Les spectacles en tournée

Mongol !

à partir de janvier 2021

Création automne 2020Jeune Public / Tout public à partir de 8 ans

Texte de Karin Serres, création jeune public tout public, en collaboration avec le groupe Grenade Josette Baïz.

Calendrier 2021 :

 8 et 9 Mars : Théâtre le Sémaphore,
Port de Bouc

25 et 26 mars : Espace Gérard Philipe,
Port Saint Louis du Rhône

7 et 8 avril : Théâtre Comoedia,
Aubagne

Partenaires, aides et soutiens

Du Nord au Sud, un récit d’expérience…

En 2014, dans le cadre de son travail de création, Wilma Lévy a proposé un travail à deux classes de lycée (une classe du Lycée Saint-Exupéry dans les quartiers Nord de la ville, une classe du lycée Marseilleveyre dans les quartiers Sud) qui mêlait théâtre, géographie, et espace: Du Nord au Sud et réciproquement.

« Quelles perceptions avez-vous de votre quartier, de votre ville? Y percevez-vous des frontières? Comment? Lesquelles? ».

Il s’agissait de nommer des sensations et d’identifier certaines réalités géographiques et sociales de cette ville en s’appuyant sur les notions explorées dans le programme scolaire autour du territoire. A travers ce projet, l’idée était de créer une rencontre, d’offrir un espace d’échange et de partage entre ces publics et de les amener à co-construire ensemble une proposition artistique.

Nord/Sud, un récit d’expérience revient sur cette proposition, en propose une analyse objective, pas tant sur son déroulement mais davantage sur ce qu’il a fait émerger comme questions, comme évidences, comme témoignages..

En s’appuyant sur différents sources (élèves, enseignants, partenaires…), on y évoque la déception de l’école, la souffrance du monde enseignant, la naïveté partagée, les incompréhensions, les situations la question sociale… mais aussi les « bijoux » trouvés et la conviction que l’art offre à décloisonner…

On y parle de l’école, de la place de chacun, de la pression sociale et du sentiment de trahison que l’on ressent lorsque l’on tente d’échapper à son milieu d’origine.
On s’y livre de façon brute, on se refigure par le jeu des situations, des protagonistes… des vécus, de la matière, mise en écho avec les textes d’Annie Ernaux, notamment La place et les Armoires vides, très ancrés sur la question du rapport de l’individu à son territoire. Il s’agit ici de partager ces questions et ces tentatives avec le public…

En plein work in progress, cette proposition se construit actuellement à travers le travail d’écriture et de mise en scène de Wilma Levy, avec la complicité d’Anyssa Kapelusz et le regard extérieur de Jennifer Lauro Mariani

Cette proposition sera présentée prochainement à la Friche Belle de mai dans le cadre de la Biennale des Ecritures du Réel #3. Elle est accompagnée par le Théâtre de la Cité et soutenue par le Théâtre Massalia, et la Gare Franche.
La compagnie est régulièrement accueillie en résidence dans le cadre de ce projet à La Gare Franche, au Studio/Théâtre le Merlan-Scène Nationale et au Théâtre des Salins.

Dates :

2016
> 19 mars à 19h, Salle Seita à la Friche Belle de Mai
> 22 avril à 15h et 23 avril à 20h à la Distillerie-Lieu de Création, Aubagne dans le cadre de Place aux Compagnies
> 10 novembre à 19h, au Théâtre la Cité, Marseille

2017

> 1er mai dans le cadre du festival Colères du Présent, Arras
> 1er juin au Complexe du Crabe, Bonlieu-sur-Roubion
> 8 novembre à 19h00 au Théâtre Comoedia, Aubagne
> 23 au 25 novembre à 20h30 et 26 novembre à 17h00 au Théâtre Les Argonautes, Marseille
> 2 décembre à 17h00 à l’Hôtel de Guines à Arras, dans le cadre du Cabaret des Colères 

2018
> 6 au 27 juillet à 10H50 (salle 1) au Théâtre Artéphile à Avignon, dans le cadre du festival Avignon OFF

Femmes Savantes, so what…

Femmes Savantes, so what… est une exploration théâtrale de diptyques proposant la mise en écho de l’oeuvre de Molière les Femmes Savantes (extraits choisis) et d’un ensemble de courts textes contemporains (en correspondance avec les thématiques principales identifiées dans l’oeuvre : la famille, l’éducation et la préciosité/le snobisme). Cette pièce donne à voir les correspondances contemporaines avec le texte classique, la modernité de ses thématiques et donne à entendre la richesse de la langue et des différentes écritures.

La compagnie a choisi de développer ce projet artistique sur deux ans: en 2016, elle a fait le choix de s’immerger dans les collèges et lycées de la région, donnant à découvrir l’un des diptyques à chaque intervention, joué auprès d’élèves de 3ème et de Seconde, soutenue par deux dispositifs: les Actions artistiques et culturelles du CD13, les CVLA de la Région PACA. En 2017, c’est en théâtre que la compagnie souhaite amener cette proposition.

En savoir plus :

Avec la participation des habitantes de Sevran et Marseille

Mise en scène : Wilma Lévy et Sarah Champion-Schreiber
Production : Compagnie des Passages
Co-production : Ville de Sevran ; Théâtre de la Poudrerie, Sevran ;  Théâtre de l’Oeuvre, Marseille 

Ce projet a été mené grâce aux soutiens de (par ordre alphabétique) :
> L’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT Bouches-du Rhône et Seine Saint Denis)
> L’ANCT Ville de Sevran
> Le Département de la Seine-Saint-Denis
> La Direction Départementale aux Droits des Femmes et à l’Égalité (Bouches-du-Rhône)
> La DRAC Île-de-France dans le cadre du CLEA et de l’ANCT dans le contrat de Ville Sevran, Tremblay-en-France et Villepinte
> La Drac Provence-Alpes-Côte d’Azur – Ministère de la Culture
> Le Fonds de dotation InPACT- Initiative pour le partage culturel
> La Fondation Abbé Pierre
> Paris Terre d’Envol
> La Région Ile-de-France
> La Région Sud, dans le cadre des Parallèles de Manifesta13
> La Ville de Sevran
> La Ville de Marseille

Remerciements au ZEF, scène nationale de Marseille pour son accueil en résidence d’écriture à la Gare Franche et pour sa programmation dans le cadre des « plateaux ouverts » le 5 Juin 2020 reportée au 7 novembre pour cause de crise sanitaire.
Remerciements à l’équipe d’accueil de la salle des fêtes de la ville de Sevran.

Pin It on Pinterest

Share This